Stains and paints

Les teintures

Les teintures ont pour but de protéger les bois et de maintenir ceux-ci dans leur état d’origine. Elles imperméabilisent les revêtements et rendent ceux-ci résistants aux pluies. Protège contre les rayons UV du soleil qui peut venir assécher et bruler le bois. Elles permettent d’éliminer le fendillement causé par l’adaptation des fibres au climat extérieur lorsque le bois eut été entreposé à l’ombre et l’humidité durant une longue période.

Quelle est la différence entre une peinture et une teinture? Une peinture tend à sécher et à créer une couche protectrice en surface du matériau alors que la teinture tient à pénétrer dans le matériel. Une teinture, grossièrement, peut être considérée comme une peinture diluée. Sur le bois par exemple, nous conseillons une teinture plutôt qu’une peinture. Les huiles enrichies se trouvant dans les teintures permettre d’aller nourrir le bois et de ravigoter celui-ci. Les métaux par contre, étant donné leurs plus petites porosités, se doivent d’être peints, une protection externe est beaucoup plus de mise.

  • Les huiles de lin : qui protège très bien le bois tout en laissant a celui-ci sont aspect naturel. Ce processus pratiquement centenaire existe encore aujourd’hui et répéter chaque année, préserve le bois pour de longues duretés.
  • Les cires naturelles ou artificielles : permettant de rendre les surfaces marquées très résistantes, elles sont toutes désignées pour les galeries et marches ou la circulation est très fréquente. Très écologiques, celles-ci sont de plus en plus populaires. L’aspect cireux n’est cependant pas pour tous les gouts, c’est pourquoi nous avons plusieurs échantillons de cire sur bois afin de vous faciliter la tâche.
  • À base d’huile : Couramment utilisé, les teintures à base d’huiles sont un peu plus performantes sur les surfaces horizontales. L’eau n’étant pas compatible avec l’huile, les teintures à l’huile résistent mieux aux pluies. Plus lentes a séchés, les teintures a l’huile ont aussi tendance a mieux pénétré dans le bois. Les nouvelles normes environnementales font toutefois en sorte que plusieurs gammes de produits à base d’huile disparaitront au fil des ans.
  • À base de latex : Souvent utilisés pour les rampes et autres endroits travaillant beaucoup. Le latex étant un matériel flexible, les teintures ayant un degré d’opacité au latex ont tendance à mieux travailler et sont considérées comme étant beaucoup plus élastomères que les teintures semi-transparentes, semi-opaques ou opaques ont l’huile.
  • À base d’eau : Beaucoup plus écologiques que les teintures au latex et à l’huile, les teintures à base d’eau sont très efficaces. Existant dans tous les degrés d’opacités, ces teintures pratiquement sans COV sont certes dispendieuses, mais représentent un choix responsable.
  • Les émulsions huiles/latex : Répondant aux nouvelles normes environnementales canadiennes, ces produits de plus en plus présents sur le marché ont les mêmes propriétés que les teintures à base de latex (lavable a l’eau, séchage rapide), tout en tonifiant le bois gras a l’huile, sous forme d’émulsion, se trouvant à l’intérieur. Elles sont en compétition directe avec les teintures à base d’eau qui elle, remplace les propriétés des huiles par d’autres additifs. Les émulsions sont toutefois moins écologiques, mais plus abordables que les teintures à base d’eau.

Nous suggérons d’utiliser que les teintures transparentes ou translucides pour tous les matériaux de bois du moins, lorsque ceux-ci sont dans un bon état. Les teintures transparentes ou translucides permettent de mettre en valeur le grain naturel du bois, ces nœuds, ces courbes ainsi que sont pigment unique. De plus, l’application d’une teinture ayant un degré d’opacité crée un point de non-retour, c’est-à-dire qu’une teinture transparente ou translucide ne peut plus être appliquée sur une surface qui a, par exemple, été teinte avec une teinture semi-opaque.

En temps normal, les teintures transparentes sont utilisées pour tous les bois, les imputrescibles : L’ipé, le teck ou le jatoba en sont de bons exemples. Nous recommandons aussi ces teintures pour tous les autres bois putrescibles comme le pin, le cèdre rouge, l’épinette. Ce n’est que lorsque le bois est abimé de façon définitive : réparation à l’aide de pâte époxy, collage ou autre, que nous conseillons les teintures plus opaques et les peintures!

Il existe une foule d’enduits protecteurs disponibles sur le marché : protection UV, protection hydrofuge, nano pigmentations, micro paraffine, scellant protecteur, microsphère de céramique, etc. Tous ces produits ont certes une utilité, mais laquelle? Et pourquoi?

Une bonne protection pour le bois dépend de son essence, de sa condition et de son utilisation.

  • Un bois poreux comme le cèdre ou le pin nécessitera un protecteur riche qui saura pénétrer les pores de celui-ci et le tonifier. Une teinture à base d’huile enrichie sera alors tout indiquée.
  • Un bois dense comme le Jatoba, le teck ou l’ipé (ou son nom latin : Tabebuia) nécessitera une teinture plus fine qui pourra pénétrer les pores les plus petits. L’utilisation d’agents pénétrants est alors grandement appréciée.
  • Les bois des surfaces marchés auront quant à elle besoin d’une teinture qui scellera la surface. Le bois sera alors protégé des micro égratignures et des contaminants.
  • Les surfaces plein soleil devront être traitées à l’aide de teintures transparentes ayant une protection contre les rayons UV accrus afin de permettre au bois garder son uniformité : bien souvent les surfaces non protégées du soleil semblent décolorées comparativement aux parois qui sont à l’abri. De plus, lors de leur application, des produits comme le pénétrol doivent être utilisés afin de ralentir le temps de séchage et d’abaisser la température du bois, une teinture qui sèche trop rapidement, sèche en surface et n’a pas le temps de bien pénétrer les pores du bois.

Par ailleurs, la différence entre une teinture transparente et translucide est minime, la teinture translucide possède une légère teinte conférée par ses ingrédients tandis que la teinture transparente ressemble étrangement à un scellant ou a l’eau. Un scellant quant à lui ne fait que sceller comme son nom le dit alors qu’une teinture pénètre dans le bois et ses pores. Il est donc possible d’avoir une teinture ayant un scellant à l’intérieur, mais un scellant ne peut avoir les propriétés d’une teinture.

La plupart des teintures sont résistantes aux rayons UV. L’huile est naturellement une protection contre ces rayons. Les teintures à bases de latex et d’eau quant à elles sont additionnées de composés protecteurs.

Ce sont les capacités à sceller une surface qui différencie les teintures dans la majorité des cas. L’huile de lin par exemple, nourri le bois et l’huile qui George le bois, empêche l’eau d’y pénétré, l’huile finie cependant par disparaitre avec le temps par évaporation et usure. Le processus est donc souvent à répéter, soit au printemps et à l’automne bien souvent. L’huile de lin est toutefois un excellent produit et est 100 % écologique, ce qui est plutôt rare de nos jours.

D’autres teintures par contre contiennent un agent scellant, parfois sous forme de colle de poisson ou autre composé chimique et/ou organique. La paraffine aussi fait partie des huiles hautes gammes d’aujourd’hui. Ainsi, les huiles additionnées de paraffine sont tout indiquées : l’huile pénètre et protège le bois tandis que la paraffine vient sceller la surface, empêchant l’huile de s’échapper par l’usure ou l’évaporation. La paraffine lisse aussi le bois en surfaces rendant celui-ci lisse et sans éclisses. Le bois se retrouve dès lors protégé contre les intempéries et l’usure mécanique, et ce, pour une plus longue durée que l’huile de lin : c’est-à-dire pour une période pouvant s’échelonner entre 1 et 4 ans, dépendamment des surfaces.

Probois n’utilise que les produits les plus performants, écologiques et les plus appropriés qui soient. Ainsi, pour les surfaces comme l’érable, le pin, l’épinette, le tilleul et le cèdre rouge, nous utilisons des huiles enrichies que nous diluons parfois a l’aide leur solvant lors de l’application des premières couches afin de maximiser leur pénétration. Ainsi, en fonction des surfaces, nous sommes en mesure d’appliquer une première couche qui saura redonner du tonus au bois, nourrir celui-ci et préserver ces propriétés. Une seconde couche est parfois appliquée, en continu, afin de se fondre à la première et qui viendra sceller la surface de façon optimale tout en restant à l’intérieur des grains du bois et non en surface.

Une teinture transparente ou translucide ne peut être appliquée sur un bois ayant déjà été peint ou teinte à l’aide d’une teinture ayant plus d’opacité qu’elle. Par exemple, on ne peut appliquer une teinture transparente ou translucide sur un revêtement ayant été teint à l’aide d’une teinture semi-opaque. La teinture semi-opaque ne pourra être cachée et la teinture transparente aura du mal à bien pénétré.

Pour qu’une teinture transparente ou translucide pénètre et soit performante, les surfaces se doivent d’être vierges ou d’avoir été convenablement nettoyées et neutralistes. Tout résidu d’autres teintures, peintures ou autre contaminant, minera sa performance.

Il est aussi important de connaitre les produits qui ont antérieurement été appliqués. En effet, les teintures et peintures sont compatibles, mais sous certaines réserves. Les bas latex et eaux sont bien peu compatibles avec les huiles par exemple. Une bonne analyse des travaux déjà effectuée est alors importante.

Nous avons un éventail varié de teintes différentes ainsi qu’un ensemble d’échantillons de toutes nos teintures transparentes, translucides ou protecteurs, sur toutes les essences de bois, dans tous les tons. Il vous sera ainsi possible de faire un choix éclairé. Nous pouvons aussi effectuer différents tests de produits, couleurs et teintes, chez vous afin de rendre vos idées encore plus claires.

Puisque vous êtes friand de couleurs, de changements ou simplement pour des questions d’agencements, il se peut que vous préfériez une teinture semi-transparente ou semi-opaque. Afin de bien comprendre ces produits, il est important de comprendre en quoi les teintures semi-transparentes ou semi-opaques diffèrent des teintures transparentes, translucides ou opaques.

Comparativement à une teinture transparente ou translucide qui ne contient peu ou pas d’agent de pigmentation : la pigmentation étant les microparticules additionnées aux teintures afin de donner une couleur a celles-ci, les teintures semi-transparentes ou semi-opaques contiennent une proportion de pigment. Ces pigments, qui sèchent en surface du bois, ont deux fonctions :

  1.  La première est de sceller la surface du bois afin d’emprisonner l’huile et les agents de préservation se trouvant dans la teinture à l’intérieur du bois.
  2.  La seconde sert à protéger le bois et à donner une couleur quelconque à celui-ci.

À titre d’exemple, une teinture semi-transparente contient en moyenne 25 % de la recette en pigment d’une teinture opaque. Tandis qu’une teinture semi-opaque en contient 50 %. Ainsi, l’application de plusieurs couches de teinture semi-transparentes ou semi-translucide fera en sorte que le bois semblera avoir été traité a l’aide d’une teinture semi-opaque. Tout comme plusieurs couches de teinture semi-opaques auront l’air d’une teinture opaque.

Les teintures semi-transparentes, en raison du filet pigmentaire qu’elles laissent sur les surfaces, sont un peu plus durables que les teintures transparentes. En effet, nous pouvons espérer un rendement supérieur de celles-ci : Comparativement aux teintures transparentes ou translucides qui durent une année et dans de bonnes conditions jusqu’à 3 ou 4, les teintures semi-transparentes et semi-opaques peuvent durées d’une a quatre années, voir 5 ans dans des conditions optimales. Nous recommandons cependant un traitement tous les deux ans, afin d’éviter tous problèmes.

Une grande différence entre les teintures transparentes ou translucides et les teintures semi-transparentes et semi-opaques est l’écaillement. En effet, les teintures semi-transparentes et semi-opaques finissent, un jour ou l’autre, par écailler, si l’on ne porte pas attentions a leur entretient. S’effilochant en fines lamelles, le pigment ainsi parti laisse le bois à nu et rend celui-ci sans défense face aux intempéries et aux contaminants. Un bon entretien prévient toutefois ces inconvénients.

Les couleurs des teintures semi-transparentes et semi-opaques sont infinies, puisque celles-ci utilisent les mêmes pigments que les peintures conventionnelles, l’éventail sont variés et les possibilités n’ont de limites que votre imagination.

Puisque l’addition de couches de teintures semi-transparentes et semi-opaques finissent par augmenter l’opacité de la couche pigmentaire laissée, il faut prévoir à long terme, deux scénarios :

  1.  Prévoir devoir passé d’une teinture semi-transparente a semi-opaque puis finalement a une teinture opaque. Le bois sera ainsi d’une couleur uniforme.
  2.  Prévoir un décapage total des surfaces afin de redonner au bois sont aspect d’origine. Une teinture transparente pourra ainsi être réappliqué ou une teinture plus opaque.

Les teintures opaques sont très semblables aux peintures : à vrai dire, saviez-vous qu’une teinture est en fait pratiquement une peinture diluée dans son solvant? En effet, les peintures sont, si ont peu se permettre de vulgariser les choses ainsi, simplement moins liquide qu’une teinture. Les produits se trouvant à l’intérieur sont très semblables et les pigments identiques.

Alors, pourquoi prendre une teinture et non une peinture? Les teintures permettent de laisser transparaitre les reliefs du bois et ainsi rendre celui-ci un peu plus esthétique. De plus, la teinture pénètre dans le bois alors que la peinture sèche en surface. La teinture opaque a donc des pouvoirs ravigotant et tonifiant pour le bois que la peinture ne possède pas.

Les teintures opaques sont à prescrire lorsque le bois a reçu quelques réparations visibles. Ces teintures sont aussi plus durables que les teintures transparentes, semi-transparentes et semi-opaques. En effet, il n’est pas rare de voir une teinture opaque durée de 2 à 5 ans. Certes les surfaces marchés s’useront en fonction de leurs achalandages, mais les corniches, fascias portes et fenêtres sauront résister au temps. Le seul secret, une préparation incluant un bon sablage ainsi que l’utilisation de produits performants et adéquats.

Les peintures

Les peintures ont grandement évolué ces dernières années. Autrefois à l’huile ou au plomb, les peintures sont dorénavant faites à base de latex et d’eau. Leur propriété aussi s’est grandement améliorée. Ainsi, certaines sont plus élastiques, sont plus résistantes aux graisses, plus lavables, plus texturées ou plus écologiques.

Pourquoi effectuer des travaux de peinture ou de teinture sur bois? :

  1. Afin de préserver le bois plus longtemps :
  2. Pour évier des frais supplémentaire : dues au remplacement prématuré d’une partie ou de la totalité du matériau.
  3. Pour des raisons esthétiques.
  4. Pour des raisons de sécurité, les galeries mal entretenues par exemple peuvent s’avérer non sécuritaires par endroits.

Sur le marché depuis 1970, les peintures aux latex sont les peintures les plus présentes. Le latex, avec ces capacités élastomères, est tout indiqué pour les travaux de peintures sur bois extérieurs. Comme le bois est un matériau vivant qui travaille et bouge tout au long des saisons, les peintures aux latex sont idéales et s’harmonise aux demandes du bois.

Aujourd’hui, les peintures au latex extérieures sont bien souvent semi-élastomériques, ce qui veut dire qu’elles peuvent s’étirer jusqu’à 50 % de leur longueur initiale dans des conditions optimales. Ces peintures sont proposées dans pratiquement tous les lustres : mat, satiné, perle, cachemire, semi-lustré, et lustré et dans toutes les couleurs. Les lustres moins prononcés comme le mat ou le satiné, sont idéal pour camoufler les défauts, car il ne reflète pas la lumière. Les lustres prononcés sont de leurs cotés, très réfléchissant, ont peut ainsi apprécier chaque détail et mettre en valeur les pourtours d’une pièce de bois. Très lavables et résistantes aux intempéries, les peintures au latex ont une durée de vie variant entre 3 et 10 ans, tout dépendants des endroits où elles sont utilisées.

Nous n’utilisons seulement que les peintures à bases de latex pour peindre les éléments de bois. Nos produits sont tous additionnés de micro céramique, cet additif rend les peintures plus lavables et plus résistantes aux rayons UV. Il se peut qu’à la demande du client, nous prenions aussi des peintures à base d’eau. Bien qu’écologiques, celles-ci se doivent toutefois d’être appliquées plus souvent, car elles durent un peu moins longtemps.

Pour les surfaces marchées, nous suggérons les peintures au latex additionné de poly uréthane. Cet additif qui agit comme complément aux pigments et crée une couche très solide en surface. Ainsi, les surfaces marchés s’usent beaucoup moins vite et durent plus longtemps.

Les peintures à l’huile ont été pendant longtemps les peintures de références pour tous travaux de peintures intérieurs et extérieurs. Très lavable et tout de même facile d’application, les peintures a l’huile ne sont désormais presque plus utilisés pour les travaux de peintures sur bois extérieur. Même si les peintures à l’huile résistent longtemps aux intempéries et la moisissure, ces peintures ne sont toutefois pas écologiques, nécessitent l’utilisation de solvants et finissent par craquer avec le temps. On peut donc dire que les peintures à l’huile ne sont plus utilisées à l’exception de cas précis.

Il existe dorénavant des peintures aux latex appelés : emails acryliques, qui ont la texture, l’épaisseur et le lustre des peintures à l’huile. Ces peintures sont dorénavant utilisées lors de travaux de peinture sur bois nécessitant un fini onctueux et lustré à souhait, comme les peintures sur bois d’antan.

Les peintures au plomb ont été utilisées durant les années 40, 50 et 60. Contenant au départ (1940 et 1950), jusqu’à 50 % de plomb, ces peintures étaient très performantes pour leur époque. Ce n’est qu’en 1967 que l’on réalisa la nocivité des peintures au plomb pour la santé et qu’elle fut interdite d’application. Ainsi, encore aujourd’hui, nous retrouvons les vestiges de peintures au plomb sur beaucoup de vieux bâtiments. La loi oblige tout entrepreneur en peinture à retirer ces peintures nocives. En effet, les peintures aux plombs sont nocives pour la santé, mais aussi très nocives pour l’environnement immédiat puisqu’elles peuvent contaminer les sols. Un sol contaminé au plomb l’est pour longtemps et la décontamination de celui-ci est nécessaire. Ainsi, nous prenons en charge tous travaux de peinture sur bois contenant de la peinture au plomb, nous utilisons les masques nécessaires afin de ne pas respirer les émanations et nous couvrons les planchers et sols afin de récupérer toute la peinture. Finalement, nous disposons des peintures dans le centre de gestion des déchets toxiques le plus près.

Récemment arrivées sur le marché de l’entretien du bois, les peintures à base d’eau pour bois extérieur seront, sans l’ombre d’un doute, les peintures les plus utilisées d’ici 20 ans. Très prometteuses, les peintures pour bois à bases d’eau sont très écologiques, biodégradables et sans COV. Toutefois, l’absence de latex créer un problème d’élasticité et du même coup, de durabilité. L’amélioration d’agent élastomère écologie est donc le fer de lance de l’industrie des peintures pour bois extérieur à base d’eau : une fois ce problème résolu, les peintures à base d’eau seront la norme.

Ces peintures à base de latex ou d’huile sont additionnées d’époxy, un agent durcissant qui agit comme catalyseur pour la peinture. Une fois la base mélangée a l’époxy, la peinture sèche artificiellement, chimiquement. Ce type de peinture, très résistant et surtout très lavable, est utilisé depuis plus de 50 ans sur plusieurs matériaux. Le bois cependant ne peut être peint à l’aide de peinture époxy, n’étant pas un matériau inerte, la peinture époxy finit rapidement par craquer et s’écailler en galette. Les revêtements comme le béton, la fibre de verre et le fer forgé sont cependant tout indiqués.

Les apprêts sont des enduits semblables aux peintures, ayant des propriétés d’adhérence accrue et une porosité plus grande. Les apprêts ont pour but d’adhérer aux surfaces sur lesquels ils sont appliqués et créer du même coup une surface apte à l’application de peinture. C’est pourquoi les apprêts sont composés de particules très petites afin de mieux pénétrer les pores des matériaux. En agissant ainsi, l’apprêt appliqué adhère bien à la surface de bois. Les pores des apprêts sont aussi en général plus gros, ce qui permet aux peintures appliquées de bien s’ancrer à l’apprêt et de ce fait, de permettre aux peintures de durer plus longtemps.

Il existe plusieurs types d’apprêts qui agissent en fonction des différents types de bois. Certains bois en contact avec une source d’humidité constante par exemple, nécessitent un apprêt anti moisissure qui empêcherait la création de moisissure même si toutes les conditions étaient présentes. D’autres apprêts ont aussi des propriétés qui empêche la sève des arbres de s’écouler par temps chaud, les bois résineux autrefois mal sécher, présente encore aujourd’hui ce type de problème.

Il existe aussi certaines situations qui requièrent l’application d’un apprêt ayant une colle additionné. Cet apprêt appelé Peel Stop, permet aux travaux sur bois dont les anciennes couches de peinture écaillent, d’être scellé de manière définitive. Nous évitons ainsi, même si la préparation a été adéquatement effectuée, de faire en sorte que les sous-couches poussent vers l’extérieur et tentent d’écailler du même coup.

Nos peintures sur bois est le plus souvent possibles appliquées au fusil a peinturé. Motivé par l’idée d’offre un meilleur fini et résultat, nous avons su développer une réelle expertise pour ce qui a trait a la peinture au vaporisateur sur bois extérieur. Nos peintres sont aujourd’hui très habiles avec tous les pistolets a peintures et connaisse toutes les techniques nécessaires afin de pallier a tous les défis.

  1. Un fini plus lisse : certaines surfaces de bois peintes au fusil on un fini semblable au fini des peintures automobiles.
  2. Des couches plus épaisses si désirées : capable d’appliqué 5 mm en une seule couche, nos fusils peuvent appliquées d’épaisses couches la ou nécessaire : les corniches de demeures en sont de bons exemples : Étant difficile d’accès, nous appliquons d’épaisses couches afin de rendre les travaux les plus durables possible.
  3. Une exécution sans bavures : Les travaux faits aux fusils sont toujours sans coulisses, le découpage impeccable et les bavures autour des surfaces de bois a peindre, jamais touchées puisque celles-ci sont recouvertes.
  4. Une meilleure atomisation des produits et une plus grande homogénéité : les peintures sur bois durent plus longtemps ainsi puisque les composants des peintures se mélangent sous pression à l’intérieur de la pompe à peinture.
  5. Aucun coup de rouleau ou de pinceau : Même de près, la texture de la peinture sur le bois est toujours la même, uniforme et lisse.
  6. La possibilité d’appliquer des produits plus performants : peut importe la viscosité du produit, ceux-ci peuvent être applique au fusil. Ainsi les laques ont un fini impeccable et l’émail acrylique est beaucoup moins complexe.

Puisque les peintures que nous utilisons ne sont qu’à base d’eau et de latex. Nous n’utilisons que des pinceaux aux soies synthétiques pour l’application des peintures sur bois. Ces soies sont très fines et permettent d’atteindre tous les pores des surfaces du bois. De plus, le sciage laisser par les pinceaux aux soies synthétiques est très fin et paraît à peine.

Nos rouleaux sont conclus pour les peintures au latex, sans charpie, ils permettent un fini lisse et sans bavures. Les rouleaux a poils 5 mm a 15 mm sont tout désigné pour la peinture sur bois extérieure, il est toutefois important de bien déterminer la longueur de poils nécessaires, afin de permettre a l’apprêt ou la peinture désignée, de bien pénétrer le grain du bois a peindre.

Même si nous prônons la peinture sur bois au pistolet à peinture, il arrive quelques fois que les pinceaux et rouleaux soient les solutions optimales. Les endroits ayant plusieurs changements de couleur et certains escaliers en colimaçons en sont de bons exemples. Lors d’une estimation, nous pourrons déterminer sur le champ, la méthode d’application de peinture appropriée.